vous êtes :
Aller au contenu principal

Le Gaz Naturel Véhicule (GNV) et le bioGNV : un carburant alternatif principalement destiné aux flottes de poids lourds.

Une alternative économique pour les Poids Lourds et notamment pour le secteur du Transport Routier de Marchandises.
Le gaz naturel utilisé comme carburant automobile est appelé GNV : Gaz Naturel pour Véhicule. Essentiellement composé de méthane, c’est le gaz qui sert à chauffer nos foyers.

Le GNV peut être d’origine renouvelable, on parle alors de de bio-GNV. Le gaz n’est dans ce cas pas fossile mais produit localement dans des installations de méthanisation qui permettent de transformer les déchets et les effluents agricoles (fumier, lisier) en méthane.Techniquement le GNV est présent sous 2 formes :

  • le GNC (Gaz Naturel Comprimé). Il est stocké sous forme de gaz naturel comprimé à 200 ou 250 bars. Version la plus courante pour les véhicules GNV.
  • le GNL (Gaz Naturel Liquéfié). C’est la version liquide du GNV. Elle est atteinte après avoir refroidi le gaz naturel à -163°C. Cela permet de stocker une grande quantité d’énergie en divisant par 600 le volume initial. 

 

Infographie BioGNV

 

La Fédération Nationale du Transport Routier de Marchandises (FNTR) a identifié le GNV et le bioGNV comme un des carburants alternatifs pertinents pour l'usage des poids lourds. En effet, le développement de l'offre de poids lourds au gaz, un marché du gaz naturel plus stable et aujourd'hui plus bas que le pétrole et une filière mobilisée avec le développement notamment de stations publiques d'avitaillement, permettent de proposer une solution alternative fiable face au diesel.

La France comptait 2 920 poids-lourds (hors bennes à ordures) roulant au GNV en mai 2019, contre 267 en mai 2015.15 ans après l’arrivée des bus GNV en France, ces derniers représentent en 2019 plus de 10 % du parc de bus. Un marché toujours en croissance avec l’arrivée des zones à circulations restreintes et des nouvelles obligations de renouvellement des flottes publiques avec des véhicules à faibles émissions.

Des atouts environnementaux

Ce carburant présente également des atouts environnementaux face au gazole :

  • une réduction des Gaz à Effet de Serre (GES) de l'ordre de 10 % pour le GNV et de l'ordre de 90 % pour le bioGNV (*1),
  • une baisse significative des polluants atmosphériques de l'ordre de 70 % pour les NOx (Oxydes d'Azote) et la quasi-totalité des émissions de particules (*2).
Camion

De plus, le véhicule roulant au gaz émet très peu de bruit, ce qui peut présenter un autre atout, notamment dans les zones urbaines denses.

Des objectifs pour la filière en France qui s'inscrivent dans une stratégie Européenne

La France s'est fixé comme objectifs (*3) :

  • d'atteindre une part de 3 % des poids lourds roulant au gaz d’ici 2030.
  • de viser une part de 20 % du bioGNV dans la consommation de GNV en 2023.

 

Camion GNV

 

Sources :